Utilisation de la vidéo pour l’auto-évaluation des élèves en TP

L’auto-évaluation des élèves est une composante essentielle de l’évaluation formative. Lorsqu’un élève essaye d’apprendre, un retour sur ses efforts est bénéfique à trois niveaux :

  • cela lui permet de bien prendre conscience de l’objectif à atteindre,
  • cela lui donne des indications sur son niveau actuel, sur la qualité de ses productions ou de sa gestuelle…
  • cela lui permet de mieux comprendre la façon de combler l’écart entre les deux premiers points.

Pour que l’élève améliore son apprentissage, il est indispensable qu’il comprenne ces trois éléments. La vidéo est un outil qui peut participer à cette analyse. Filmer les élèves en action peut leur permettre de mieux comprendre la situation réelle et de prendre conscience de ses activités réalisées.

Cependant, pour que l’auto-évaluation formative soit efficace, les élèves doivent y être formés.

Pour que les élèves puissent s’évaluer, ils doivent se comparer à un référentiel qui comporte, en général, les objectifs d’apprentissage ainsi que les critères d’évaluation. En effet, si l’élève ne possède pas une référence à laquelle se comparer, il ne pourra évidemment pas évaluer ses performances. L’élève doit pouvoir comparer son travail à des critères de performance préétablis en lien, entre autres, avec les objectifs d’apprentissage.

L’enseignant  doit donc lui fournir ou lui faire construire des instruments.

Les instruments permettant l’auto-évaluation sont nombreux et de divers types. Pour l’auto-évaluation avec utilisation de la vidéo, on peut par exemple utiliser une grille d’évaluation ou une check-list (plus facile à utiliser avec de jeunes élèves). Ces instruments peuvent être utilisés et complétés par un élève ou de manière collective. Ils aident les élèves à prendre conscience de comportements, de pratiques qui peuvent et devraient évoluer. Il est important lors de l’utilisation en classe d’insister sur le fait que ces instruments sont des un outils offrant à l’élève la possibilité d’évoluer favorablement dans  ses apprentissages. Il ne faut en aucun cas qu’il culpabilise en découvrant ses erreurs et difficultés.

Dans tous les cas, les élèves doivent comprendre les critères et indicateurs des grilles. Il faut donc s’’assurer que les critères sont clairs pour l’élève, en lien avec les éléments de compétence, les contextes de réalisation et les critères de performance.

Page suivante : Pistes pour la formation à l’autoévaluation

Haut de page ↑  
Secured By miniOrange